creation-univers
Association

La Construction d’Univers

Bonjour ! 🙂

Avec cet article, je souhaite vous partager ma méthode de création d’univers. Attention ! Je ne dis pas que c’est LA méthode à suivre sous peine d’avoir un set up qui ne tient pas la route, ni la meilleure méthode ou la plus efficace. C’est juste la mienne, en ce moment, et il est possible que moi-même j’en change. Cependant, si vous vous interrogez, ou simplement êtes curieux, j’espère qu’elle vous inspirera et vous apportera deux-trois pistes. C’est comme une recette, il faut y changer des ingrédients pour qu’elle nous convienne :p

Une méthode pour tous les types d’auteurs

Habituellement, on classe les écrivains en deux cases selon leurs habitudes d’écriture (mais il est facile de voir cela comme un continuum avec deux caricatures aux extrémités), les Architectes et les Jardiniers. Les Architectes planifient leur récit en amont, patiemment, pierre après pierre, et vérifient avant de se lancer que tout tient bien debout, que rien n’est bancal. Les Jardiniers, quant à eux, se laissent aller au gré de leur plume et de leur imagination. Ils plantent une idée, une graine, par-ci par-là et attendent de voir comment elle va pousser, pour la récolter plus loin dans leur récit. Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients, bien sûr.

Je suis une Architecte, donc ma méthode est un travail de construction qui se place principalement en amont du premier jet. Cependant, les Jardiniers peuvent tout à fait appliquer cette méthode au fur et à mesure au cours de la rédaction ! Quand je me mets au premier jet, tout est déjà construit à 90%. Toutefois, je m’autorise, au cours de la rédaction, à avoir une idée qui me plaît plus que celle de départ, à vouloir changer quelque chose. Ma méthode n’est pas rigide, je modifie tout ce qui doit l’être. Avoir préparé le reste auparavant me permet de voir si ce changement est cohérent avec le reste, et de déterminer ses implications.

Venons-en maintenant à la méthode en elle-même. Elle n’est pas rigide du tout, ce n’est pas un algorithme à générer des univers. C’est peut-être même la partie la plus Jardinier de toute la préparation :p

Pour cela il vous faudra des feuilles et un crayon/stylo/plume d’oie. Pourquoi ? Je trouve que sur ce support on est plus libre pour avoir des idées qui partent dans tous les sens, pour raturer, modifier, mettre des jolies couleurs…

Lister ses idées pour mieux les visualiser

Je commence par faire une liste exhaustive des points que je veux développer dans mon texte : la politique, la magie, la religion, la mythologie… Cette liste non plus n’est pas figée ! Si au cours du travail, je vois qu’une catégorie est inutile/je veux en rajouter un autre, je le fais. J’accorde une page par catégorie. Je les développe ensuite au gré de mes envies et de mon humeur : un peu de religion et de mythologie, une pause, tout le passé, un peu de géographie, on revient sur la mythologie… D’autant plus que ces sujets sont souvent très entremêlés et qu’un choix sur l’un a des impacts sur d’autres

Faire des recherches sur les pistes de son univers

Comment je développe une catégorie ? Je commence par aller chercher des sources d’inspiration, et celles-ci sont multiples : des notes que j’ai prises dans mon carnet d’éléments que je voudrais incorporer, des recherches sur ce qui existe dans telle ou telle civilisation qui me semble correspondre à mon récit, ce qui a été fait dans tel ou tel livres que j’ai adorés, des conseils de blogs d’écriture…

Je note sous forme de mots-clefs, sur mes feuilles, tout ce qui me semble pertinent. À ce stade, cela n’a rien de structuré : il y a des mots dans tous les sens, assez espacés les uns des autres pour pouvoir noter des arborescences d’idées. Comment savoir que j’ai suffisamment cherché ? Je n’ai pas de critère particulier, à part mon propre ressenti de satisfaction. J’ai recueilli suffisamment d’idées, j’ai envie de les approfondir, j’ai déjà eu l’éclair de génie… Il n’y aura que vous pour savoir si vous voulez chercher d’autres sources d’inspiration ou non.

Créer une mind map

Car vient ensuite l’étape de la mind map. Qu’est-ce qu’une mind map ? C’est un schéma qui permet de visualiser le cheminement que vous effectuez le long de vos différentes associations d’idées et les différents liens qui existent entre elles, ce qui est donc très pratique pour développer une idée, puis une autre.

Chaque terme que j’ai noté m’en inspire d’autres, que ce soit une autre « idée » (la source parle de polythéisme, mais j’ai envie de pousser plus sur le chamanisme donc je le note et ferai d’autres recherches, qui viendront faire un petit nuage autour du mot « chamanisme »), soit une application concrète (mon personnage de Tarvaa sera chaman). Je note ces idées autour du mot-clef auquel elles se rattachent, avec des flèches. Puis, j’en rajoute, j’en supprime, je compare avec les autres points de la construction d’univers jusqu’à obtenir quelque chose de cohérent, qui me satisfait.

Mind map pour l’appel à nouvelles dans l’univers du Paris des Merveilles
wish-list
search

J’effectue personnellement tout ce travail avant de commencer à écrire. Cependant, rien n’interdit à personne de le faire tout en écrivant, d’ajouter aux sources leurs inspirations au fil de l’écriture, etc.

J’espère que ce bout d’organisation vous inspirera pour vos futurs projets.

Bonne écriture !

L'autrice

photo-deve
Eve - Shesha

Née en 1999, j'ai été happée très tôt par la lecture, mais j'ai attendu la 4e pour me tourner vers l'écriture. Après avoir suivi un cursus à horaires aménagés au collège pour perfectionner mes études de violon, je suis revenue en filière générale au lycée. Là, j'ai été rédactrice et correctrice pour le journal de l'établissement. J'ai ensuite fait deux ans de classes préparatoires en maths et en physique pour intégrer, en septembre 2018, une école d'ingénieurs spécialisée en physique et en photonique, la science de la lumière. Je participe au Bureau des Arts de l'école en tant que secrétaire général. À côté de ces études scientifiques je m'intéresse à différents sujets extrêmement variés en littérature, en langues et en sciences humaines, car j'aime apprendre et je ne veux pas que la catégorisation "scientifique" me coupe de ces sujets. J'ai aussi de nombreux hobbies comme la musique, le jeu de rôle, l'aïkido...

Vous pouvez découvrir ma série littéraire, Santé !, à l'adresse suivante : https://www.novelle.fr/series/sante.

2 commentaires

  • G.Gazda

    Je me reconnais dans certaines étapes de ta méthode, je dois être un “Architecte” moi aussi. Une question, si tu dois travailler en binôme, quelles étapes tu ferais seule, lesquelles tu ferais à deux ?

    • Shesha

      Salut !
      Yay d’autres Architectes ! <3
      Perso, je me sentirais plus à l'aise de faire toutes les étapes à deux, en amont. Sinon j'aurais l'impression de pas savoir sur quoi j'écris ;-; ça prend plus de temps et plus de réflexion, mais je préfère ça^^

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

quis, lectus nunc facilisis elementum libero elit. vel,